Publié le 24 Janvier 2016

Aujourd'hui en essayant une impression via Repetier sur mon PC W10 x64 : gros problème.

La carte interface USB a base de chip FTDI FT232RL n'est plus reconnue.

Une recherche sur internet me donne des tas d'infos sur les faux chips FTDI qui sont bloqués par une mise à jour de pilote, est-ce cela qui m'est arrivé ?

Comment mettre évidence le problème :

Lorsque la prusa I3 est interrogée via un moniteur série :

- installer Une version du compilateur Arduino (V1.6.7 dans mon cas)

- connecter et allumer la prusa si c'est pas encore fait

- dans arduino/outils : choisir le port COM de la prusa

- ouvrir outils/moniteur série

Si vous avez le message "non genuine device found" : vous êtes dans la merde comme moi...

Problème de pilote FTDI FT232RL sur prusa I3 et carte MELZI2.0

Attention : le bricolage peu rendre la solution encore pire : vous faites çà à vos risques et périls ...Il y a 3 solutions :

- changer de carte Melzi : bon on oublie celle-là

- travailler sous Windows XP ou linux : sur mon vieux PC Pentium3 sous XP : aucun problème rencontré avec repetier

- Désinstaller votre pilote actuel, interdire à windows de mettre à jour les pilotes, forcer l'installation d'un vieux pilote (FTDI_drivers_2.04.06)

La dernière solution semble marcher pour moi mais m'a fait perdre la moitié du WE !!!!

Quelques captures d'écran :

Interdire les MAJ automatiques de pilotes

Interdire les MAJ automatiques de pilotes

Désinstaller ces 2 lignes (cocher supprimer le pilote, bien que Windows ne le fait pas vraiment : supprimer les fichiers manuellement dans system32 si çà veut pas)

Désinstaller ces 2 lignes (cocher supprimer le pilote, bien que Windows ne le fait pas vraiment : supprimer les fichiers manuellement dans system32 si çà veut pas)

Et pour forcer l’installation c'est aussi dans le gestionnaire de périphérique ... il faudra peut-être redemarrer ou débrancher puis rebrancher l'USB

Il y a différents problèmes qui se ressemblent : mon Product ID est bon 0x6001

et difficile de différencier le vrai du faux FT232 : http://hackaday.com/2014/02/19/ft232rl-real-or-fake/

Outil de test : http://www.eevblog.com/forum/reviews/ftdi-driver-kills-fake-ftdi-ft232/?action=dlattach;attach=193941

Liens :

Page très intéressante sur la carte Melzi (dont une partie FTDI problem) : http://reprap.org/wiki/Melzi

Page avec le lien vers l'ancienne version du pilote "FTDI_drivers_2.04.06" : http://www.wizard-from-oz.com/usb-communication-problem-ftdi-ft232r-1213-c-bug-and-workaround/​

Forum qui parle du probleme : http://hackaday.com/2014/10/24/ftdi-screws-up-backs-down/#comment-2059852

Autre page pour aider (pas testé) : http://forums.reprap.org/read.php?1,417199,418768#msg-418768 ou https://ljck.org/unbrick_ftdi ou une vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=SPdSKT6KdF8

Tant qu'on est dans les problèmes : page pour le problème de prise USB dé-soudée /arrachée : http://forums.reprap.org/read.php?4,239276

 

Edit 2017 : j'ai finalement changer le chip FTDI de la carte Melzi : même avec une buse à air chaud et un fer fin c'est très compliqué à faire car les pistes sont très fines ; ne le faite pas sauf si vous êtes un pro avec équipement de pro...

Voir les commentaires

Rédigé par cyril50

Publié dans #Informatique

Repost 0

Publié le 10 Janvier 2016

Dévidoir universel de bobine de filament imprimante 3D

Le dévidoir d'origine est vraiment rustique et pas pratique (une grosse tige filetée, des écrous et des flasques) surtout si le filament est un peu emmêlé.

Ce support est plutôt universel, il accepte les bobines jusqu'à 100mm de large (Différentes rainures pour s'adapter à toutes les largeurs) et à peu près tout les diamètres (150 à 400mm).

Ce support peut être posé sur le bureau ou fixé sur le dessus de machine comme dans mon cas (collé avec un peu de ruban double face).
Fonctionne bien même avec les filaments un peu emmêlés sur leur bobine.
Nécessite seulement 4 roulements à bille (extérieur 13 * intérieur 4 * largeur 7mm) :

http://www.banggood.com/10pcs-624ZZ-4x13x7mm-HCS-U-Groove-Sealed-Ball-Bearings-Guide-Pulley-Ball-Bearings-p-989200.html

J'avais d'abord envisagé d'utiliser les gorges de ces "roulements à bille" (roulettes), mais j'ai changé d'avis (trop de roulements nécessaires, ou roulements trop petits).

C'est vrai que les gorges ne servent du coup à rien : sauf que les roulement sont plus larges.

J'ai donc fixés 2 roulements dans chaque cylindres à rainures.

Il suffit ensuite d’écarter un peu les extrémités du bâtis pour insérer les rouleaux et voilà...

Les fichiers à imprimer sont disponibles sur ce lien : http://www.thingiverse.com/thing:1258503

Je vous conseille d'imprimer avec les paramètres :

- au moins 75 % de remplissage, çà doit être raide

- l'adhésion "brim" pour les rouleaux pour éviter le décollage de cette pièce plutôt haute

- support ("touching bed" avec cura ou "activer les supports" avec slicer) pour le châssis : pour que les tétons de roulements soit bien réalisés.


Et si après il ne vous convient pas, vous pourrez vous en servir pour masser le dos ;D

Dévidoir universel de bobine de filament imprimante 3D
Dévidoir universel de bobine de filament imprimante 3D
Dévidoir universel de bobine de filament imprimante 3D
Dévidoir universel de bobine de filament imprimante 3D

Voir les commentaires

Rédigé par cyril50

Publié dans #Informatique

Repost 0

Publié le 3 Janvier 2016

Drone X6 Tarantula et support gopro

Après avoir testé différent drones dont :

- AR-Drone (pas assez de portée)

- AR-Drone2 (Caméra HD Bof)

- JJRC H12C (5Mpix : plutôt du 3Mpix interpolé) mais sympa

Voilà le X6 Tarantula avec caméra 2Mpix et suspension ou sans camera(liens GEARBEST par exemple).

On le trouve aussi sous le nom de JJRC H16 : est-ce qu'ils sont exactement similaires, je ne sais pas).

Je l'ai acheté environ 65€ : offre spéciale, pas cher

Il est arrivé assez rapidement de .... hollande : bien cela évite le risque de douane.

Il a un design vraiment sympa de gros insecte qui clignote, je dirais même qu'il a de la gueule.

Il est plutôt imposant : 48cm (pas rapport au JJRC H12 de 31cm).

Il est fourni dans une belle boite avec, 4 hélices de rechange, un tournevis cruciforme, 4 protections d'hélice, la notice (anglais - chinois), le chargeur de batterie (prise US), la batterie et le kit caméra.

La caméra est fournie dans un blister séparé avec sa suspension, une carte mémoire de 4Go et un lecteur USB : bien

Joli blister

Joli blister

LE DRONE

Le drone en lui même est plutôt stable, il va vite : il faut mettre le mode 100% : c'est beaucoup plus fun et plus facile à diriger si li y a du vent.

Le plastique semble plutôt fragile mais vu le prix, on ne va pas se plaindre.

Les protections d'hélice sont pénible à fixer : 16 toutes petites vis à installer.

Pas de bouton ON/OFF sur le drone : çà c'est nul.

On est obligé d'ouvrir le compartiment de batterie pour brancher et débrancher la batterie.

De plus le compartiment à batterie s'ouvre avec un tournevis et la vis n'est pas solidaire du capot (risque de la perdre !!).

Mon drone précédent JJRC H12C avait une prise de charge et un interrupteur sous le modèle.

J'ai donc modifié le drone comme l'indique les photos suivantes avec une mini perceuse genre DREMEL et une fraise métallique.

Une longue fente avec une partie centrale plus haute (passage des 3 prises) : lisser les bords

Une longue fente avec une partie centrale plus haute (passage des 3 prises) : lisser les bords

On passe les 3 connecteurs par le trou central et on les glisse sur les cotés

On passe les 3 connecteurs par le trou central et on les glisse sur les cotés

Et voila, c'est branché (un peu short mais c'est suffisant)

Et voila, c'est branché (un peu short mais c'est suffisant)

Maintenant, il n'y a plus besoin d'ouvrir cette trappe pour allumer le drone ou le charger.

Du coup pas besoin de trimbaler le tournevis...

Et pour ce qui est de la batterie :

Elle est plus grosse comme le drone : 7.4V (2 celulles LIPO 3.7V), 1200mAH.

Les batteries compatibles se trouvent à environ 6-10€.

Elle a une autonomie de 8 minutes environ et un temps de charge de 1 heure.

La télécommande :

La télécommande est petite avec une antenne extérieure factice (voir la photo interne).

La fréquence de fonctionnement est 2.4 GHz (comme le WIFI).

Elle un un petit écran LCD qui donne très peu d'infos (comme beaucoup de drones de cette catégorie).

Elle nécessite 6 piles R6.

Drone X6 Tarantula et support gopro
l'intérieur de la télécommande
l'intérieur de la télécommande

l'intérieur de la télécommande

La caméra 2Mpix

La caméra d'origine est comme je m'y attendais (encore) très décevante.

La résolution très moyenne (interpolation d'un capteur de moindre résolution comme c'est pratiqué régulièrement sur les produits chinois ?).

Mais le plus décevant c'est la suspension fournie avec la caméra : elle n’empêche pas l'effet "Gello" (vidéo qui se gondole) sur le film.

Pour info, ce drone existe aussi en version 5Mpix Wide : les critiques que j'en ai lu sont peu flatteuses également.

Photos prises avec la caméra d'origine X6 2Mpix (temps variable et venteux)
Photos prises avec la caméra d'origine X6 2Mpix (temps variable et venteux)

Photos prises avec la caméra d'origine X6 2Mpix (temps variable et venteux)

Etant donné que j'ai une Gopro (qui ne sort pas souvent de son tiroir) et une petite imprimante 3D, je vais donc créer un support adapté.

A vrai dire j'avais déjà cette idée, avant d'acheter le X6 Tarantula.

Je n'ai pas pu le faire avec le JJRC H12C car il etait trop faible pour soulever un surplus de poids et trop petit.

En revanche, le X6 est parfait pour cela.

La Gopro utilisée sera une gopro3 qui fait 75 grammes nue (ce serait trop lourd avec le caisson).

J'ai également eu l'idée de réutiliser les suspensions récupérées dans un vieux lecteur CD de PC 5,25 ".

Mon support sera donc en 2 parties.

Il doit également être le plus léger possible : il sera le plus fin et ajouré que possible tous en protégeant la GOPRO en cas atterrissage .... mal réussi.

Après quelques heures passées sur un logiciel de 3D que je ne maîtrise pas (Inventor),

J'ai fait un premier essai avec la caméra à 20° d'angle : c'est trop peu, j'ai re-modifier mon modèle à 25°.

Je pense la refaire en angle réglable mais je n'ai pas encore les compétences pour faire un objet léger et facile à régler en 3D : faire des crans ?).

Me voilà prêt à sortie la pièce et je suis assez fier de moi... (il faut bien se faire des compliments).

J'ai publié les plans 3D sur cet excellent site de partage : http://www.thingiverse.com/thing:1242634​

Voila la vue 3D et les suspensions prises dans un vieux lecteur CD de PC
Voila la vue 3D et les suspensions prises dans un vieux lecteur CD de PC

Voila la vue 3D et les suspensions prises dans un vieux lecteur CD de PC

Avec un poids de 20 grammes, c'est plutôt réussi : les 3 vis pèsent dèjà 5 grammes seules.

Avec un poids de 20 grammes, c'est plutôt réussi : les 3 vis pèsent dèjà 5 grammes seules.

Les suspensions sont en place mais il faut fixer la première partie sur le capot du drone d'abord

Les suspensions sont en place mais il faut fixer la première partie sur le capot du drone d'abord

Et voila, c'est en place ( on a accès aux boutons et à la carte mémoire par les ouvertures si le cache est retiré)

Et voila, c'est en place ( on a accès aux boutons et à la carte mémoire par les ouvertures si le cache est retiré)

Il reste 1 cm sous la gopro : les grands pieds d'origines sont parfaits

Il reste 1 cm sous la gopro : les grands pieds d'origines sont parfaits

La Gopro peut être fixée tête en haut ou en bas au choix : il faut juste régler l'application sur smartphone en fonction, avec la Gopro tête en bas, on éloigne un peu plus l'objectif du drone : on voit moins les pieds du drone sur cette caméra très grand angle.

Pour prendre des photos : pas simple de piloté et d’appuyer sur le bouton du smartphone : soit vous avez la télécommande wifi Gopro (vraiment chère) soit vous avait un copilote soit vous mettez en mode timelaps (photos toutes les N secondes : 2 ou 5 par exemple).

Les résultats en termes de photo ou de vidéo sont extrêmement intéressant.

Photo gopro redimensionnée à 2Mpix : c'est pas pareil que la caméra d'origine

Photo gopro redimensionnée à 2Mpix : c'est pas pareil que la caméra d'origine

Voir les commentaires

Rédigé par cyril50

Publié dans #Modélisme

Repost 0

Publié le 3 Janvier 2016

Améliorer le plateau chauffant de l'imprimante 3D Prusa I3 M-505

Comme je l'ai indiqué dans l'article initial concernant cette imprimante 3D, le plateau chauffant n'est pas très performant :

Long à chauffer (environ 8 minutes pour atteindre 70°) et difficile de dépasser 80°C, ce qui est trop juste pour un autre filament que du PLA.

Pourtant, la consommation électrique du plateau chauffant est importante : j'ai mesuré 8A sous 12v soit environ 100W soit plus de la moitié de la puissance d'alimentation (12V, 15A).

Pour être plus exact on mesure 8.1A en début de chauffe puis on descend vers 7.4A, pourquoi : car la résistance du plateau augmente avec la température : phénomène normal dans les métaux et vu que U=R*I... sisi, vous avez vu çà à l'école ;P

Pour ce qui est de la tension on a 12V en entrée qui devient plutôt 11.8V en charge (résistance interne du générateur...) et on a plutôt 11.5V vers le plateau (résistance non négligeable du circuit de commutation, MOSFET certainement).

Stop pour le cours d’électricité

Pour améliorer le chauffage, je vais tenter d’améliorer les pertes thermiques qui sont de 2 types :

- cela ne sert à rien de chauffer le dessous de la table

- le contact entre le plateau chauffant et la plaque du dessus (en aluminium anodisé de 3mm ici) doit être améliorer.

Pour cela il faut :

- du ruban adhésif haute température (KAPTON 50mm : moins de 10€)

J'ai également remplacé le ruban adhésif "papier crepe" fourni par du KAPTON sur le dessus du plateau : bonne accroche, plus résistant et lisse.

- de l'isolant haute température mince : comme on le voit sur la photo : j'ai trouvé une chute de laine de verre tissée de 6mm d'épaisseur : parfait

Je vous déconseille l'isolant mince aluminisé : il n'est pas fait pour supporter 100°C, mais une tranche fine de laine de verre compressée peu aussi faire l'affaire.

Attention à l'épaisseur pour ne pas bloquer le chariot ( moteur à l'arrière entre autre).

- de la pâte thermique (compound transistor dans mon cas)

- un isolant pour la buse d'impression tant qu'on y ai (http://www.ebay.fr/sch/i.html?_from=R40&_sacat=0&_nkw=insulation+nozzle+3D&_sop=15)

J'en ai acheté un lot de 10 : je peux vous en revendre 1 pour 2€ transport inclus.

On démonte la plaque : 4 écrous papillon et ressorts,  enlever aussi les vis et écrous de la plaque alu )

On démonte la plaque : 4 écrous papillon et ressorts, enlever aussi les vis et écrous de la plaque alu )

Couper votre isolant mince pour que la place chauffante dépasse de 1 bon centimètre

Couper votre isolant mince pour que la place chauffante dépasse de 1 bon centimètre

Couper aussi les 4 coins de l'isolant et fixer avec l'adhésif haute température sur le DESSOUS de la plaque (replié de 1cm de l'autre coté de la plaque chauffante)

Couper aussi les 4 coins de l'isolant et fixer avec l'adhésif haute température sur le DESSOUS de la plaque (replié de 1cm de l'autre coté de la plaque chauffante)

Mettre une petite quantité de pâte thermique sur le dessus

Mettre une petite quantité de pâte thermique sur le dessus

Mettre une petite quantité de pâte thermique sur le dessus de la plaque chauffante(pas sur la sonde centrale) et remonter l'ensemble

Vérifier qu'il n'y a pas de frottement entre le chariot et le chassis causé par l'isolant.

Il faudra ensuite régler la distance entre la buse et le plateau avant de refaire une impression.

Conclusion :

Avec cette modification, le plateau chauffe plus rapidement (20% plus vite environ) et j'arrive à le faire chauffer à 100°C (mais c'est long : 30minutes).

Comme dit plus haut, j'ai remplacé le ruban adhésif papier par de l'adhésif Kapton également sur la zone d'impression.

C'est pas simple à coller sur la plaque alu sans faire de bulle ou pli (ou mon Kapton est trop fin), mais les pièces sont beaucoup plus facile à décoller du plateau avec une belle finition.

Et ce ruban adhésif est à remplacer beaucoup moins souvent : bien plus résistant

Bizarre le saut de 82° à 90°C, pb de sonde ? (courbe issue de Repetier), c'est long après 70°C

Bizarre le saut de 82° à 90°C, pb de sonde ? (courbe issue de Repetier), c'est long après 70°C

Pour finir, j'ai également isolé la buse d'impression avec un matériau fibreux spécifique (mieux vaut ne pas savoir ce qu'il y a dedans), et du kapton autour...

Cela se présente sous la forme d'une bande de 2 mm d'épaisseur

Cela se présente sous la forme d'une bande de 2 mm d'épaisseur

Voir les commentaires

Rédigé par cyril50

Publié dans #Informatique

Repost 0

Publié le 2 Janvier 2016

Mon imprimante Prusa I3 (M-505) est d'origine équipée uniquement d'un bornier de connexion au secteur : c'est vraiment pas pratique pour l'allumer ou l’éteindre..

Mais en naviguant sur les sites chinois, je suis tombé sur cet objet à environ 2.5€ chez dealextreme : 

 (http://www.dx.com/fr/p/electrical-power-control-on-off-rocker-switches-with-indicator-light-fuse-base-139918#.VoeVGhXhCUk​)

edit : Sinon ce modèle semble similaire (pas testé) : chez banggood à moins de  2€

:

Sympa et pas cher cette prise 3en1

Sympa et pas cher cette prise 3en1

Noter Que cette prise contient un porte fusible mais pas de fusible fourni.

Je vous conseille un fusible de 0.8 ou 1 Ampère (vu que l'alimentation fait 180W) : un lien pour un assortiment à 3E : http://www.dx.com/fr/p/bonatech-5-x-20mm-250v-glass-tube-fuse-pack-silver-transparent-50-pcs-0-5a-20a-303571#.VofN9xXhCUk. ou http://www.gearbest.com/car-tools/pp_287878.html

Vous aurez besoin de :

- un cordon secteur classique (type PC)

- les 2 articles décrit précédemment (DX, Ali, BG...)

- du fil 0.75 mm² (prit sur le cordon d'origine)

- le capot imprimé en 3D : lien sur mon drive

- nécessaire de bricolage (fer à souder, pinces, tournevis ...)

Comme on peut le voir, j'ai prévu une languette à mon capot pour y mettre des vis, mais sur mon modèle d'imprimante, j'ai pu utiliser les vis d'origine.

Pour la vis de devant : on vis par l'ouverture ou on clipsera l'interrupteur, pour la vis du fond : on perce le capot du coté gauche pour la vis et du coté droit passer le tournevis .

Utiliser un multimètre et mes photos pour vérifier la continuité.

Mon objet est aussi sur : http://www.thingiverse.com/thing:1240191

Avant la modification

Avant la modification

Finition et ajustage de la pièce imprimée : il peut être necessaire de limer

Finition et ajustage de la pièce imprimée : il peut être necessaire de limer

Fixation du coffret (avec les vis d'origine)

Fixation du coffret (avec les vis d'origine)

Raccordement électrique

Raccordement électrique

Et voilà, c'est mieux maintenant...

Et voilà, c'est mieux maintenant...

Voir les commentaires

Rédigé par cyril50

Publié dans #Informatique, #imprimante 3D

Repost 0

Publié le 1 Janvier 2016

Voici une des "améliorations" que j'ai ajouté à mon imprimante 3D.

En effet, il est nécessaire d'avoir une bonne lumière pour voir précisément comment se passe l'impression.

Pour cela, le plus pratique est certainement d'ajouter un ruban de led sous la poutre supérieure de la machine.

Pour cette modification, il faut :

- 30 cm de ruban de led, blanc froid c'est mieux pour conserver les couleur mais c'est plus "agressif" (çà coute moins de 4€ les 5M recoupable, lien: bangood par exemple)

- Un interrupteur (1€ environ : toujours par exemple)

- 50cm de fil électrique noir et rouge (fil de haut parleur ou chutes de montage de votre imprimante).

- un capot imprimé en 3D : lien pour mon fichier .STL

- 2 vis (VBA 2.5*6mm par exemple)

- tournevis, perceuse, fer à soudé, soudure, des mains qui savent souder, pince...

 

J'ai mis aussi ce projet ici : http://www.thingiverse.com/thing:1239020

Ce genre de ruban LED se coupe suivant les indications

Ce genre de ruban LED se coupe suivant les indications

La pièce à imprimée en 3D (PLA noir dans mon cas) : avec Repetier-Host

La pièce à imprimée en 3D (PLA noir dans mon cas) : avec Repetier-Host

Voila la jolie boite support (oui j'ai prévu trop épais mais c'est costaud)
Voila la jolie boite support (oui j'ai prévu trop épais mais c'est costaud)

Voila la jolie boite support (oui j'ai prévu trop épais mais c'est costaud)

Le branchement est simple sur le connecteur d'arrivée d'alimentation 12V de la carte contrôleur

Le branchement est simple sur le connecteur d'arrivée d'alimentation 12V de la carte contrôleur

Interupteur en place

Interupteur en place

Et voilà...

Et voilà...

Voir les commentaires

Rédigé par cyril50

Publié dans #Informatique

Repost 0