Améliorer le plateau chauffant de l'imprimante 3D Prusa I3 M-505

Publié le 3 Janvier 2016

Améliorer le plateau chauffant de l'imprimante 3D Prusa I3 M-505

Comme je l'ai indiqué dans l'article initial concernant cette imprimante 3D, le plateau chauffant n'est pas très performant :

Long à chauffer (environ 8 minutes pour atteindre 70°) et difficile de dépasser 80°C, ce qui est trop juste pour un autre filament que du PLA.

Pourtant, la consommation électrique du plateau chauffant est importante : j'ai mesuré 8A sous 12v soit environ 100W soit plus de la moitié de la puissance d'alimentation (12V, 15A).

Pour être plus exact on mesure 8.1A en début de chauffe puis on descend vers 7.4A, pourquoi : car la résistance du plateau augmente avec la température : phénomène normal dans les métaux et vu que U=R*I... sisi, vous avez vu çà à l'école ;P

Pour ce qui est de la tension on a 12V en entrée qui devient plutôt 11.8V en charge (résistance interne du générateur...) et on a plutôt 11.5V vers le plateau (résistance non négligeable du circuit de commutation, MOSFET certainement).

Stop pour le cours d’électricité

Pour améliorer le chauffage, je vais tenter d’améliorer les pertes thermiques qui sont de 2 types :

- cela ne sert à rien de chauffer le dessous de la table

- le contact entre le plateau chauffant et la plaque du dessus (en aluminium anodisé de 3mm ici) doit être améliorer.

Pour cela il faut :

- du ruban adhésif haute température (KAPTON 50mm : moins de 10€)

J'ai également remplacé le ruban adhésif "papier crepe" fourni par du KAPTON sur le dessus du plateau : bonne accroche, plus résistant et lisse.

- de l'isolant haute température mince : comme on le voit sur la photo : j'ai trouvé une chute de laine de verre tissée de 6mm d'épaisseur : parfait

Je vous déconseille l'isolant mince aluminisé : il n'est pas fait pour supporter 100°C, mais une tranche fine de laine de verre compressée peu aussi faire l'affaire.

Attention à l'épaisseur pour ne pas bloquer le chariot ( moteur à l'arrière entre autre).

- de la pâte thermique (compound transistor dans mon cas)

- un isolant pour la buse d'impression tant qu'on y ai (http://www.ebay.fr/sch/i.html?_from=R40&_sacat=0&_nkw=insulation+nozzle+3D&_sop=15)

J'en ai acheté un lot de 10 : je peux vous en revendre 1 pour 2€ transport inclus.

On démonte la plaque : 4 écrous papillon et ressorts,  enlever aussi les vis et écrous de la plaque alu )

On démonte la plaque : 4 écrous papillon et ressorts, enlever aussi les vis et écrous de la plaque alu )

Couper votre isolant mince pour que la place chauffante dépasse de 1 bon centimètre

Couper votre isolant mince pour que la place chauffante dépasse de 1 bon centimètre

Couper aussi les 4 coins de l'isolant et fixer avec l'adhésif haute température sur le DESSOUS de la plaque (replié de 1cm de l'autre coté de la plaque chauffante)

Couper aussi les 4 coins de l'isolant et fixer avec l'adhésif haute température sur le DESSOUS de la plaque (replié de 1cm de l'autre coté de la plaque chauffante)

Mettre une petite quantité de pâte thermique sur le dessus

Mettre une petite quantité de pâte thermique sur le dessus

Mettre une petite quantité de pâte thermique sur le dessus de la plaque chauffante(pas sur la sonde centrale) et remonter l'ensemble

Vérifier qu'il n'y a pas de frottement entre le chariot et le chassis causé par l'isolant.

Il faudra ensuite régler la distance entre la buse et le plateau avant de refaire une impression.

Conclusion :

Avec cette modification, le plateau chauffe plus rapidement (20% plus vite environ) et j'arrive à le faire chauffer à 100°C (mais c'est long : 30minutes).

Comme dit plus haut, j'ai remplacé le ruban adhésif papier par de l'adhésif Kapton également sur la zone d'impression.

C'est pas simple à coller sur la plaque alu sans faire de bulle ou pli (ou mon Kapton est trop fin), mais les pièces sont beaucoup plus facile à décoller du plateau avec une belle finition.

Et ce ruban adhésif est à remplacer beaucoup moins souvent : bien plus résistant

Bizarre le saut de 82° à 90°C, pb de sonde ? (courbe issue de Repetier), c'est long après 70°C

Bizarre le saut de 82° à 90°C, pb de sonde ? (courbe issue de Repetier), c'est long après 70°C

Pour finir, j'ai également isolé la buse d'impression avec un matériau fibreux spécifique (mieux vaut ne pas savoir ce qu'il y a dedans), et du kapton autour...

Cela se présente sous la forme d'une bande de 2 mm d'épaisseur

Cela se présente sous la forme d'une bande de 2 mm d'épaisseur

Rédigé par cyril50

Publié dans #Informatique

Commenter cet article

juan 15/07/2016 22:48

Bon article merci ;)

@verdy: ton problème peut venir aussi d'une mauvaise configuration de la table température de ton firmware. Très chiant à paramétré la sonde, et peut conduire à des affichages instable, éronnée de la t°

verdy 07/03/2016 11:42

Merci pour cet article. J'ai moi aussi constaté que le sonde de température n'est pas très stable vers 80° et qu'elle passe violemment de 85° à 95° (aller/retour), il va faloir que je me penche sur le problème ;-)

cyril50 07/03/2016 12:20

Merci pour ton commentaire, j'ai fait une mesure avec une sonde externe qui montre que c'est plutôt un bug logiciel (carte arduino /melzi) : je posterais une autre courbe dès que possible qui montre la vraie température pas si éloignée de celle lue sur la machine.