Articles avec #imprimante 3d tag

Publié le 27 Août 2017

Cela fait presque 2 ans que je possède une imprimante 3D Prusa I3 (à l'époque j'avais rédigé cet article entre autre).

Cette première imprimante, je la connais bien maintenant, je l'ai pas mal améliorée et modifiée.

Mais la technique a bien évolué depuis et je cherchais une imprimante une peu plus évoluée : vitesse d'impression supérieure et pourquoi pas une capacité en taille de pièce supérieure.

A ce point, j’hésitais entre ces 2 modèles : 

La ANET E10 avec sa capacité de 220*270*300 mm

Elle coûte environ :

- 250€ si vous l'achetez sur GEARBEST Chine (port inclus mais possibles frais de douane)

edit 12/09/2017 : super promo aujourd'hui : 216€ avec le coupon ANET10

Super promo à 216€

Super promo à 216€

 

295€ sur GEARBEST France (livraison rapide et pas de frais de douane)

La Creality CR-10 avec sa capacité de 300*300*400 mm à environ 375€ sur GEARBEST Chine ou france.

La creality existe dans une autre version encore plus grande et plus chère...

Il est vraiment étonnant de voir la ressemblance entre la ANET E10 et la CR-10 : est-ce que l'un à copié l'autre ou est-ce que c'est la même société qui en est à la source ?

Si la promo est terminée : allez voir du coté des coupons Gearbest (8 à 15% çà peut être sympa !)

Et bien,le choix sera la ANET E10, elle m'a été fournie par GEARBEST

Annonce en août 2017

Annonce en août 2017

Petite parenthèse (la même que celles des autres articles sur les essais de matériels fournis par ce site) :

Gearbest est un site chinois de vente en ligne : il est à ce jour un site fiable (pas de problème particulier personnellement après plein de commandes), les objets vendus sont de toute sorte et de toutes qualités (gadgets, accessoires informatique, électrique grand public, électroménager, bricolage...), le paiement s'effectue par virement international (paypal ou autre similaire), le site étant hors Europe il est possible que vous ayez à acquitter des frais de douane (environ 25% de la valeur) pour des achats de moins de 40€, c'est presque jamais taxé, les délais de livraison sont en général entre 10 et 20 jours (et beaucoup d'objets sont livrés à partir d'entrepôts européens : du coup, il y a encore moins de risque d'avoir des frais de douane).

Il y a maintenant une déclinaison française de ce site "fr.gearbest.com", légèrement plus cher et moins de choix mais en entrepôt européen : les frais de douane sont déjà payés et la livraison est bien sur plus rapide. 

ANET est une marque chinoise qui a fait ces preuves depuis quelques années dans la vente d'imprimantes 3D d'entrée de gamme : pas chères mais correctes.

Caractéristiques et informations officielles sur cette imprimante 3D (traduit par moi et google): 

● Grand écran de contrôle LCD 12864 et molette pour une utilisation hors ligne facile 
● Supporte un choix de couches d'impression entre 0,1 à 0,4 mm (il faut la buse adaptée...)
● Supporte l'impression hors ligne à partir de la carte microSD (donc sans l'ordinateur, à partir d'un fichier GCODE) 
● Grande capité d'impression 220 x 270 x 300 mm 
● Un cadre en aluminium plus rigide pour une meilleure expérience d'impression 
● L'assemblage est simple et rapide (6 vis et quelques prises à brancher) 

 

Spécification
Marque: Anet 
Type: E10 
Structure:profilé enaluminium 
quantité de buse: Unique 
Diamètre de buse: 0.4mm par défaut
taille de la zone de travail : 220 x 270 x 300 mm 
Epaisseur de couche: 0.1-0.4mm 
Impression de Carte Mémoire Hors-ligne: sur micro SD 
Ecran LCD: Oui 
Vitesse d'impression: 40 à 120 mm/s 
Matériel de support: ABS,HIPS,PLA et  bien d'autres...
diamètre Filament: 1.75 mm 
Format de fichier: G-code,STL  (pour STL : pas offline mais via l'ordinateur)
fonction de Modèle soutenu: Oui (aucune idée ce que çà veut dire cette phrase même en anglais !!
--> CURA peut créer les supports pour les parties en surplomb, c'est peut-être çà)
Résolution dans les axes X et Y : 0.015mm 
Résolution dans l'axe Z : 0.004mm 
Tension d'alimentation : 110V / 220V (commutateur sur l'alimentation)
Puissance de travail: 250W 
Hôte logiciels: Cura (mais Repetier fonctionne aussi)
Prise en charge système: Windows, Mac

Poids du produit: 9,1000 kg 
Taille du carton: 50,00 x 45,00 x 20,00 cm

Contenu de l'emballage

Le carton d'emballage est plutôt petit (comparativement à celui d'une prusa I3 dont la surface de travaille est au contraire plus petite ...), il contient : 

- l'imprimante assemblée en grandes parties (à 95 %) et le module d'alimentation et pilotage séparé.

- une carte micro SD de 8 Go et un lecteur de carte USB (les notices, programmes Windows et exemples GCODE)

- une spatule au bord aiguisé (pour décoller les pièces du plateau)

- un cordon USB (type A - type B) de 1.5 m pour brancher au PC

- quelques outils (6 clé Allen et un tournevis)

- une buse complète de rechange et quelques vis pour rails (dommage qu'il n'y ai pas des vis de 3mm en rechange !)

- un sac qui contient les 6 vis nécessaires à l'assemblage de la machine (c'est autre chose que les 400 pièces détachées de la PRUSA !!!)

- 2 sacs contenant chacun 10m de filament PLA blanc (si on a pas pensé à acheter du filament çà dépanne...)

- un petit fascicule de montage

- le support de bobine de filament qui sera fixé sur le module d'alimentation

- une feuille de revetement 3M autocollant pour le plateau chauffant (peu-être qui est déjà collé sur la votre...)

 

Vous retrouverez cela dans la vidéo suivante : 

 

Video 1 : déballage

Le contenu du carton en photo

Le contenu du carton en photo

Etape 2 : l'assemblage

Cette imprimante a différents défauts de conception plus ou moins ennyeux, j'en parle dans cette page : 

http://chezcyril.over-blog.com/2017/09/modifier-ameliorer-ou-reparer-l-imprimante-3d-anet-e10.html

Je vous conseille de modifier certaines choses suivant cette page ou à votre façon avant d'aller plus loin mais c'est vous qui voyez...

Et maintenant, ma vidéo 2 d'assemblage (je n'avais pas pensé aux modifications expliqués plus haut lorsque j'ai fait cette vidéo) : 

Vidéo 2 : assemblage

Comme on le voit dans cette vidéo, l'assemblage est à la portée de tous le monde (ou presque) même peu bricoleur.

Pour mémoire, l'assemblage du modèle PRUSA I3 est bien plus complexe (mais amusant si on aime les puzzles), beaucoup de pièces, notice ridicule, aucun élément pré-assemblé, plein de pièges, au moins 8 heures sont nécessaires (dont 2 heures pour la partie électrique)

Alors que pour cette E10 c'est un jeu d'enfant ...il n'y a que : 

- 2 vis pour le châssis inférieur et le cadre supérieur

- 2 vis pour le dévidoir de filament en rouleau

- 2 vis pour la ventilation de buse : ne pas visser trop fort, les filetages sont trop faibles !!!

- la fixation de la résistance de chauffe + sonde dans le bloc de chauffe (Bien faire tous les branchement vers l'arrière de la machine en prenant soin de ne pas mêler les cordons)

- 5 connecteurs de moteurs à inserer

- 3 connecteurs des capteurs "fin de course" à brancher

- relier le tube entre les 2 prises prévues à cet effet

C'est rapide : 25 minutes environ 

 

Etape 3 : les réglages et le branchement électrique

Il faut tendre  les courroies avec les vis de réglages prévues à cet effet (juste légèrement tendues).

On branche électriquement.

On teste les moteurs et les contacts "fin de course" : Menu / Position / Auto home

On teste la chauffe du plateau et de la buse : Menu / Preparation / Preheat PLA

Si cela fonctionne : SUPER !!!!.... sinon revoir les connections ou le SAV....

Extraits de la notice "E10 Operation instruction-1.0.pdf" plutôt bien réalisée
Extraits de la notice "E10 Operation instruction-1.0.pdf" plutôt bien réalisée

Extraits de la notice "E10 Operation instruction-1.0.pdf" plutôt bien réalisée

Réglage du niveau du plateau chauffant :

Il faut qu'une feuille de papier ordinaire passe juste entre la buse et le plateau, déplacer la buse aux 4 coins du plateau et régler avec les vis sous le plateau (faire 2 fois pour plus de sécurité).

Insérer le filament et amorcer la buse : 

Lancer le chauffage de la buse.

Insérer le filament dans le trou prévu, appuyer sur la pince qui relâche le ressort au niveau du moteur d'extrudeur (extruder).

Continuer jusqu'à que le filament sort par la buse (çà peut coincer dans le raccord chauffant, il faut alors déclipser le tube (appuyer sur la partie bleue pour relâcher le tube)

Lancer une impression Offline si vous le voulez, il y a des fichiers sur la carte mémoire (à insérer sur le coté gauche du module de contrôle).

 

C'est aussi dans la vidéo N°3 : 

Vidéo 3 : Réglages et première impression offline

La machine est prête pour sa première utilisation
La machine est prête pour sa première utilisation

La machine est prête pour sa première utilisation

Le résultat de l'impression offline est encourageant ... (fichier Chess de la carte mémoire)
Le résultat de l'impression offline est encourageant ... (fichier Chess de la carte mémoire)

Le résultat de l'impression offline est encourageant ... (fichier Chess de la carte mémoire)

Etape 3bis : Fixer les différents câbles au châssis

Si votre machine fonctionne bien, pensez à mettre des colliers de serrage au niveau des cordons électriques, cela évitera des déconnections accidentelles.

Remarquez comment j'ai fixé les différents câbles sur la structure (petites incisions au cutter dans les profils vert de finition et passage du collier dans ces incisions), si vous avez trouvez mieux : partager votre astuce...
Remarquez comment j'ai fixé les différents câbles sur la structure (petites incisions au cutter dans les profils vert de finition et passage du collier dans ces incisions), si vous avez trouvez mieux : partager votre astuce...
Remarquez comment j'ai fixé les différents câbles sur la structure (petites incisions au cutter dans les profils vert de finition et passage du collier dans ces incisions), si vous avez trouvez mieux : partager votre astuce...

Remarquez comment j'ai fixé les différents câbles sur la structure (petites incisions au cutter dans les profils vert de finition et passage du collier dans ces incisions), si vous avez trouvez mieux : partager votre astuce...

Etape 4 : logiciels et pilotes sur ordinateur

Maintenant, sur le PC, il faut brancher la carte mémoire via le convertisseur USB.

Vous pouvez maintenant installer les pilotes pour le circuit USB CH340G qu'il y a sur la carte contrôleur.

Elle ressemble à çà si vous vous posez la question : 

Ma carte est la version ANET V1.5 équipée du très classique microcontroleur ATMEL ATMEGA128 (j'ai débranché quelques nappes pour la photographie)
Ma carte est la version ANET V1.5 équipée du très classique microcontroleur ATMEL ATMEGA128 (j'ai débranché quelques nappes pour la photographie)
Ma carte est la version ANET V1.5 équipée du très classique microcontroleur ATMEL ATMEGA128 (j'ai débranché quelques nappes pour la photographie)

Ma carte est la version ANET V1.5 équipée du très classique microcontroleur ATMEL ATMEGA128 (j'ai débranché quelques nappes pour la photographie)

Vidéo 4 : logiciel Repetier et pilotes

Après avoir mis le bon réglage de liaison série, Repetier fonctionne correctement, il y a des paramètres d'impression à améliorer mais c'est un bon début
Après avoir mis le bon réglage de liaison série, Repetier fonctionne correctement, il y a des paramètres d'impression à améliorer mais c'est un bon début
Après avoir mis le bon réglage de liaison série, Repetier fonctionne correctement, il y a des paramètres d'impression à améliorer mais c'est un bon début
Après avoir mis le bon réglage de liaison série, Repetier fonctionne correctement, il y a des paramètres d'impression à améliorer mais c'est un bon début
Après avoir mis le bon réglage de liaison série, Repetier fonctionne correctement, il y a des paramètres d'impression à améliorer mais c'est un bon début

Après avoir mis le bon réglage de liaison série, Repetier fonctionne correctement, il y a des paramètres d'impression à améliorer mais c'est un bon début

Pour l'utilsation de Repetier, je vous conseille d'aller voir la page que j'avais écris il y a 2 ans pour la Prusa I3, çà n'à pas beaucoup changer.

http://chezcyril.over-blog.com/2015/12/pilotage-par-pc-d-une-imprimante-3d-prusa-i3.html

Je ne vous conseille pas la mise à jour de Repetier vers la version actuelle : elle n'apporte rien de flagrant mis à par un design différent et des problèmes de compatibilité.

Etape 5 : Installation du logiciel CURA comme indiqué dans le guide "E10 Operation instruction-1.0.pdf"

J'ai suivi scrupuleusement le guide plutôt correct (en anglais), mis à part une page ou les commentaires sont sous l'image !

Ces paramètres fonctionnent bien mis à part pour la ventilation (dans Expert Config, page 31), avec un minimum de 30%, sur les parties en surplomb (overhang en anglais), le résultat est mauvais (la faute à la buse de ventilateur pas assez efficace je pense), je vous conseille de mettre le minimum à 95% (fan speed min).

Pour ce problème de ventilation, la personne qui a fait cette belle vidéo YOUTUBE (oui je ne suis pas à la hauteur...) propose une modification profonde du refroidissement (lien thingiverse), Voir mon autre article (modifications pour voir ce que çà donne)

Je ne suis pas d'accord avec 30% mini : mettre beaucoup plus

Je ne suis pas d'accord avec 30% mini : mettre beaucoup plus

Voilà ce que donne le même objet imprimé avec CURA et les paramètres proposés (sauf ventil mini monté à 95%) et imprimé avec Repetier/slicer avec les paramètres par défaut (ou presque), avec CURA, c'est largement mieux dessus mais légèrement moins bien dessous
Voilà ce que donne le même objet imprimé avec CURA et les paramètres proposés (sauf ventil mini monté à 95%) et imprimé avec Repetier/slicer avec les paramètres par défaut (ou presque), avec CURA, c'est largement mieux dessus mais légèrement moins bien dessous

Voilà ce que donne le même objet imprimé avec CURA et les paramètres proposés (sauf ventil mini monté à 95%) et imprimé avec Repetier/slicer avec les paramètres par défaut (ou presque), avec CURA, c'est largement mieux dessus mais légèrement moins bien dessous

Etape 6 : Comparaison avec mon autre imprimante 3D (Prusa I3)

Cette grenouille a été imprimée avec le même Repetier et les mêmes paramètres sur les 2 imprimantes (j'ai juste ajouter un support "Brim" sur PRUSA pour les différencier) :

Les résultats sont très similaires et mêmes défauts, je n'ai pas penser à chronométrer, je le ferais au prochain essai...

A10 vs I3
A10 vs I3
A10 vs I3

A10 vs I3

Essai d'impression d'une très grande pièce

Pour cet essai, j'ai choisi une tour Eiffel (thingiverse) que j'ai redimensionné à la taille maximale admissible soit 300mm de haut (ce qui correspond à une base de 135mm, là il y a de la marge...).

Cette pièce est également intéressante car complexe à imprimer, les "poutrelles" imprimées couche par couche doivent se superposer parfaitement en se soudant bien et sans effondrement.

Le tranchage est réalisé avec Cura et l'impression réalisée de manière Offline (fichier GCODE sur la carte SD).

Un première impression à échoué après 70% (soit environ 15h) car le fil s'est coincé sur la bobine et l'imprimante n'avait plus de fil à extruder (l'imprimante est donc innocente dans cet échec).

La seconde impression c'est bien passée, elle à duré 20h et 15 minutes à 130% de vitesse par rapport aux paramètres prédéfinis.(le logiciel annonçait 19h30 à 100% !, il y a un décalage entre la théorie et la pratique).

Je me suis aperçu (trop tard) que le ventilateur était de nouveau réglé à 30% : le résultat serait certainement mieux à 100% mais cela reste très correct.

L'impression est réalisée avec du filament PLA de couleur bonze.

Impression d'une tour Eiffel de 300mm en une fois avec Cura
Impression d'une tour Eiffel de 300mm en une fois avec CuraImpression d'une tour Eiffel de 300mm en une fois avec Cura
Impression d'une tour Eiffel de 300mm en une fois avec CuraImpression d'une tour Eiffel de 300mm en une fois avec Cura
Impression d'une tour Eiffel de 300mm en une fois avec CuraImpression d'une tour Eiffel de 300mm en une fois avec Cura

Impression d'une tour Eiffel de 300mm en une fois avec Cura

Cet essai avec la tour Eiffel a permis également de faire fonctionner l'imprimante pendant presque 48h sans qu'il n'y ai de problème de surchauffe ou plantage : bien aussi

Essai d'impression avec du filament ABS

Le PLA, c'est ce que je préfère, c'est facile à imprimer, c'est "à peu prés écologique", pas de retrait ni déformation, c'est très rigide et brillant d'aspect mais c'est plutôt cassant.

Du coup, il faut utiliser autre chose et l'autre chose c'est souvent de ABS qui peu se déformer sans se casser.

Le problème de l'ABS, il faut plus de chaleur : buse à 240°C et plateau à 100°C, du coup il a plus de retrait et la pièce se décolle du plateau et ... c'est le drame (un spaghettis de filaments)

Avec la prusa, le plateau à beaucoup de mal à atteindre 100°C, sur la Anet E10, le plateau chauffe à 100° C en moins de 5 minutes.

Néanmoins, j'ai l'impression que les tiges de réglages se déforment aussi et le réglage du plateau est à refaire (à descendre, les tiges semblent allongées avec la chaleur).

Le revêtement noir (autocollant 3M) du plateau est parfait pour le PLA mais les pièces ABS ont tendance à se décoller et je vous déconseille la mixture de fixation (ABS+acétone) : là les pièces sont presque indécollables.

Certains parlent d'utiliser de la laque en bombe : pas essayé

Avec du ruban adhésif de peintre (blue tape) : le résultat est bien, mais je conseille d'utiliser le "brim" en plus car il y a du retrait et les bords se rétractent même à 100°C 

Au début de ce timelapse, la pièce est décollée, j'ajoute la mixture et c'est reparti, le résultat est très correct

timelapse un peu sombre, il me faut un projecteur LED correct !

J'ajoute ces infos que Denis C. a écris en commentaire, cela peut peut-être aider : 

Je viens de passer à l'ABS mais bien sûr avec le ruban adhésif les bords des grandes pièces se décollent (WARPING) et il y a donc des défauts dimensionnels importants sur le boitier Raspberry PI3. Par contre 3DBenchy est imprimé NICKEL.

J'ai utilisé la bombe de DIMAFIX directement sur le revêtement noir fourni avec l'imprimante E10.
Les angles ne se sont pas relevés et après refroidissement la pièce reste parfaitement rectiligne. La pièce est : https://www.thingiverse.com/thing:2072945
Pas de délaminage, les couches fusionnent bien.
Au refroidissement du plateau à moins de 60 °C la pièce se décolle facilement à la main ou sans trop forcer avec la spatule.

Les réglages sont pour l'ABS de marque eSun :
Buse : 260°C
Plateau : 85 °C
Ventilateur : 0% = pas de ventilation
Débit matière : 100%
Vitesse d'impression : 60 mm/s
La température dans le bureau était autour de 22°C

Essai d'impression avec du filament HIPS

Le HIPS (High Impact PolyStyrène : soit Polystyrène haute résistance), pour moi, c'est une fausse bonne idée.

J'en ai acheter pour tester (j'adore tester si vous vous en êtes pas aperçu...LOL), et çà a tout les défauts de L'ABS : il faut chauffer à 240°C aussi, çà a du retrait, c'est plutôt mou (peu rigide) et les couches empilées dans l'axe Z ont tendance à se séparer facilement : très peu de résistance dans cet axe.

C'est pour cela que çà sert plutôt de support pour l'ABS, si on a une machine à double filament !

C'est peu sensible à l'ABS mais sensible au limonène (pas testé car c'est cher et difficile à trouver ce solvant).

Sinon, cette imprimante s'en sort bien pour l'imprimer : aussi bien que pour l'ABS

 

Ce genre de colle à base d'eau peux favoriser l'accroche sur le plateau si on ne veux pas de brim...
Ce genre de colle à base d'eau peux favoriser l'accroche sur le plateau si on ne veux pas de brim...

Ce genre de colle à base d'eau peux favoriser l'accroche sur le plateau si on ne veux pas de brim...

Essai d'impression avec du filament TPU

Le TPU (ThermoPlastic Uréthane : soit Polyuréthane souple), c'est une très bonne idée mais c'est chiant à imprimer : c'est très très souple, du coup, le filament à tendance à ne pas bien avancer dans l'extrudeur.

Mais il permet de faire des pièces très souples.

La Anet E10, s'en sort bien aussi avec ce filament : il y a un peu plus de fils qui dépassent car lorsque c'est fondu, c'est comme la "mozarella" : (je parle des fils qui s'allongent, pas du gout !!!), rien de dramatique.

Le filament TPU que j'ai est prévu pour être extrudé à 210°C avec un plateau à 80°C, j'obtiens un meilleur résultat en chauffant à 240°C et le plateau à 100°C : sinon le fil peut se coincer dans le tube Téflon (qui n'est peut-être pas du téflon mais du nylon : à voir).

En blanc : TPU, en vert : PLA
En blanc : TPU, en vert : PLA

En blanc : TPU, en vert : PLA

 

 

Conclusion  : 

+ le rapport qualité prix de cette imprimante 3D est très correct : 250€ c'est plutôt cool

+ la capacité (taille de la zone de travail) est géniale : 220*270*300 mm c'est grand

+ Elle est presque entièrement assemblée, le reste de l'assemblage est facile à faire et rapide

+ elle a un excellent ratio encombrement globale / taille de la zone de travail

+ la structure en profilés alu est parfaitement rigide

+ belle et efficace avec les filaments courants

+ le plateau chauffant est extrêmement performant : il est monobloc (la résistance est sertie sur le plateau alu) : grande efficacité, la chauffe est rapide

+ bien plus aboutie que mon autre imprimante "Prusa I3", qu'il a fallu modifier pour la rendre efficace, celle-ci n'a pas besoin de grosses modifications (mais des adaptations)

Elle a aussi des points négatifs

- le carton de transport ne protège pas assez les éléments (certains éléments peuvent être déformés)

- la qualité de conception et de fabrication est très hétérogène (plein de choses bien et d'autres stupides pour grappiller un peu sur le prix) : pas d'embouts sur les cordons de l'alimentation, il faut serrer les vis faiblement sur les plaques car les filetages dans l'aluminium  sont de faible performance (des inserts ou écrous séparés aurait été mieux), il y a malheureusement besoin d'être un peu bricoleur car cette imprimante aura besoin de bidouilles avec le temps.

- certains élements comme les ventilateurs sont de qualité moyenne (bruyants à mon gout)

- actuellement, il est difficile de trouver les pièces détachées pour cette machine : en tous cas je n'en ai pas trouver beaucoup

Voir les commentaires

Rédigé par cyril50

Publié dans #imprimante 3D, #Test, #Anet, #Technique

Repost 0

Publié le 25 Septembre 2016

belle dentelle ? non...

belle dentelle ? non...

Après presque 1 an d'utilisation sans problème particulier, l'impression s'est mis a faire n'importe quoi après avoir bien débuté (voir photo).

Le système d'extrusion (moteur avec roue crantée) semblait forcer.

J'ai suspecté un problème de sonde de température ou de résistance de chauffage de la buse.

Un contrôle de température (avec sonde K externe) m'a montrer que ce n'était pas çà : température correcte de 210°C.

C'est donc plutôt une "cochonnerie" dans la buse : un grain trop gros qui bouche partiellement la buse de 0.4mm.

Effectivement, après avoir changé la buse : tous fonctionne parfaitement...

Coup de bol, j'avais prévu le coup et commandé différentes pièces détachées dont des buses de rechange

Elles coûtent environ 1€ pièce : çà vaut le coup de prendre de l'avance et éviter d'être bloqué plusieurs semaines avant de recevoir cette petite pièce.

Pour infos les pièces de rechange que j'ai en avance sont celles en rapport avec la buse (plus c'est chaud et plus les risques de vieillissement sont grands :

- sonde de température

- résistance chauffante

- bloc de chauffe

- tige de raccordement entre bloc de chauffe et extrudeur (çà aussi je l'ai changé)

- buse

et j'ai aussi un plateau chauffant mais je ne pense pas que cela s'use beaucoup...

Pour finir : il est également possible d'acheter des aiguilles spéciales pour déboucher les buse (0.2, 0.3, ou 0.4mm) : vu que cela coûte plus cher qu'une buse neuve et que le problème n'arrive pas très souvent, je ne suis pas persuadé que ce soit une bonne idée : à vous de voir...

pièces de rechange

pièces de rechange

Voir les commentaires

Rédigé par cyril50

Publié dans #imprimante 3D, #bricolage, #réparation, #informatique

Repost 0

Publié le 2 Janvier 2016

Mon imprimante Prusa I3 (M-505) est d'origine équipée uniquement d'un bornier de connexion au secteur : c'est vraiment pas pratique pour l'allumer ou l’éteindre..

Mais en naviguant sur les sites chinois, je suis tombé sur cet objet à environ 2.5€ chez dealextreme : 

 (http://www.dx.com/fr/p/electrical-power-control-on-off-rocker-switches-with-indicator-light-fuse-base-139918#.VoeVGhXhCUk​)

edit : Sinon ce modèle semble similaire (pas testé) : chez banggood à moins de  2€

:

Sympa et pas cher cette prise 3en1

Sympa et pas cher cette prise 3en1

Noter Que cette prise contient un porte fusible mais pas de fusible fourni.

Je vous conseille un fusible de 0.8 ou 1 Ampère (vu que l'alimentation fait 180W) : un lien pour un assortiment à 3E : http://www.dx.com/fr/p/bonatech-5-x-20mm-250v-glass-tube-fuse-pack-silver-transparent-50-pcs-0-5a-20a-303571#.VofN9xXhCUk. ou http://www.gearbest.com/car-tools/pp_287878.html

Vous aurez besoin de :

- un cordon secteur classique (type PC)

- les 2 articles décrit précédemment (DX, Ali, BG...)

- du fil 0.75 mm² (prit sur le cordon d'origine)

- le capot imprimé en 3D : lien sur mon drive

- nécessaire de bricolage (fer à souder, pinces, tournevis ...)

Comme on peut le voir, j'ai prévu une languette à mon capot pour y mettre des vis, mais sur mon modèle d'imprimante, j'ai pu utiliser les vis d'origine.

Pour la vis de devant : on vis par l'ouverture ou on clipsera l'interrupteur, pour la vis du fond : on perce le capot du coté gauche pour la vis et du coté droit passer le tournevis .

Utiliser un multimètre et mes photos pour vérifier la continuité.

Mon objet est aussi sur : http://www.thingiverse.com/thing:1240191

Avant la modification

Avant la modification

Finition et ajustage de la pièce imprimée : il peut être necessaire de limer

Finition et ajustage de la pièce imprimée : il peut être necessaire de limer

Fixation du coffret (avec les vis d'origine)

Fixation du coffret (avec les vis d'origine)

Raccordement électrique

Raccordement électrique

Et voilà, c'est mieux maintenant...

Et voilà, c'est mieux maintenant...

Voir les commentaires

Rédigé par cyril50

Publié dans #Informatique, #imprimante 3D

Repost 0

Publié le 15 Novembre 2015

Présentation :

Les imprimantes 3D, on en entend parler tous les jours ... sauf si on vit dans une grotte.

Il y a en des centaines de modèles, plein de technologies (laser, filament en bobine, poudre, liquide...) et des prix dans un facteur 1 à 1000 !!!

Il y a plein de forums de discussion ou l'information est presque impossible à trier : cela par le fait qu'il y a trop de modèles , trop de technologies et de lobbys qui veulent imposer leur solution : il faut laisser le temps faire le ménage comme avec toutes les nouvelles inventions...

J'ai donc plutôt été voir chez mon chinois favori (pour le moment) : aliexpress avec juste 2 paramètres :

- le prix limité

- des capacités correctes (taille de la zone de travail, ouverte, possibilités de modifications ....)

Mon choix s'est vite restreint au modèle "Prusa I3" qui existe en plein de sous-versions, de modifications plus ou moins intelligente (la copie de copie est un sport national en chine ?)

Le meilleur compromis que j'ai trouvé (en octobre 2015) etait ce modèle (nommé M-505) :

http://fr.aliexpress.com/item/Black-Factory-High-Quality-Precision-Reprap-Prusa-i3-DIY-3d-Printer-kit-with-2-Rolls-Filament/32357171936.html

Je n'ai aucun accord de quelque ordre que ce soit avec ce vendeur, à l'heure ou vous lisez cet article, il y a peut-être mieux et moins cher...rien ne vous empêche de faire une recherche différente.

L'imprimante achetée en septembre 2015

L'imprimante achetée en septembre 2015

Edit 03-2017

Actuellement, il y a une offre qui me semble sympa (mais pas testée) sur gearbest : une prusa A8 pour moins de 152€ transport inclus  (et moins encore en passant par ebuy club ou igraal) : elle ressemble beaucoup à la mienne.

Super promo ce WE (fin 07/17) : 128€ chez gearbest avec le coupon GBA8EU (entrepot européen = pas de frais de douane)
 

Ce kit ne semble pas inclure de bobine de consommable (plastique 1.75mm en PLA ou ABS) : penser en acheter

C'est à partir de 23€ sur Gearbest,  et à partir de 18€ sur Ebay pour une bobine de 1Kg (environ 340 mètres de long) franco de port

Ou sinon : un assortiment de  8 petites bobines de 10m de différentes couleurs (attention, c'est juste bon pour un petit objet : environ 30g par couleur) pour 7€ chez Banggood

Comme expliqué dans mes articles le PLA est plus facile d'utilisation mais un peu plus cassant (et plus dur)

promo de de fin 2016

promo de de fin 2016

Elle a :

- une très bonne note (97%),

- une livraison rapide (pour ma part moins de 10 jours par FEDEX),

- un tarif franchement sympa : environ 215€ avec 2 rouleaux de 1 kg de matière (nature ABS ou PLA et couleur au choix : chaque rouleau coûte de 20 à 50€ pièce suivant le vendeur !,

Ce matériel étant plutôt cher et hors CE, il faut s'attendre à payer une taxe de douane : 46€ de frais de douane un semaine après avoir reçu le colis pour ma part !!!!...

- une zone de travail de 210 mm par 210mm par 200mm de haut : c'est pas mal !

- ouverte (open source) et pilotable par programmes freeware (Repetier : j'en parlerais plus tard)

- un finition plutôt aboutie d’après les photos : et très correcte IRL sur le matériel reçu...

- elle existe en acrylique (genre plexyglass) noir ou transparent : j'ai pris en noir car c'est peut-être plus resistant que le transparent (pas sur).

En points négatifs, on pourra dire à première vue :

- elle est plutôt imposante L : 520mm, l : 420mm, h : 440mm mais il n'y a pas de secret si on veut pouvoir faire des grandes pièces, il faut que la machine soit grande aussi !!!

- elle est plutôt lourde : beau bébé de 8 kg : c'est aussi un signe de rigidité et de solidité : donc positif au final !!

- elle est complètement en kit : 6 heures de montage à prévoir (dont 1/4 du temps pour le câblage) avec une notice des plus succincte : pas à la portée du premier venu.

Le déballage et le montage :

Transport rapide !

Transport rapide !

Un joli jeu de mecano !
Un joli jeu de mecano !Un joli jeu de mecano !
Un joli jeu de mecano !

Un joli jeu de mecano !

Le colis est très bien réalisé :

- un carton bien rigide

- 2 bobines (une de PLA et une d'ABS)

- Du ruban adhésif de peintre pour mettre sur le plateau chauffant

- Les pièces de la machine sur trois plateaux en polystyrène avec alvéoles découpées qui sont empilés et enroulés dans du film d'emballage.

Aucune notice papier n'est fournie (comme indiqué dans l'annonce), juste 4 liens internet sur la carte mémoire fournie et envoyés par mail par le vendeur :

Here is a SD card in the box. But more information you can get as below: http://yunpan.cn/OcFBFJPMexsJcu (code:7bcc): le firmware (mais c'est vide actuellement)

http://yunpan.cn/OcFBFyivIbaFJe (code:4686): drivers FTDI (usb-série)

http://yunpan.cn/OcFBFQw5V4Za89 (code:f666): guide de montage (très moyen pour black)

http://yunpan.cn/OcFBFcWBrnSnan (code:719f); programmes (des vielles versions de Repetier-host et Cura)

La carte SD contient seulement des pilotes, la notice light en PDF et un fichier d'exemple (gcode) : lien ici

Descriptions des éléments constitutifs de la machine :

Les éléments de la machine sont en acrylique (genre plexiglas) de 8 mm d'épaisseur et découpé au laser : très belle finition.

Les éléments sont recouvert d'un film de protection de chaque coté (pas simple à enlever).

Il y a également 5 gros moteurs pas à pas :

- 1 axe X (gauche-droite) sur courroie

- 1 axe Y (avant -arrière) sur courroie

- 2 pour l'axe Z (haut-bas) sur vis carrée

- 1 pour l'extrudeur (avance du fil vers la buse)

Il y a aussi la carte de contrôle (dérivé d'Arduino certainement, dans sac antistatique scellé)

- 13 borniers à visser (pour moteurs, fin de course, alim...)

- un port USB (pilotage), cordon de 1.2m fourni

- un port micro-SD : impression offline (sans ordinateur)

- un connecteur vers afficheur 4 lignes et 5 boutons

Un plateau chauffant (qui ressemble à un circuit imprimé) recouvert d'une plaque d'aluminium de 3mm anodisée en noir.

Une alimentation à découpage 12 volts, 15 ampères soit 180 W (l’annonce parle d'une consommation électrique moyenne de 80W ! ), la résistance de la l'extrudeur fait déjà 40W seule.

Le bon coté est que cette machine chinoise (donc pas trop CE ou NF) est parcourue que par une tension de 12 volts : pas trop de risques d'électrocution.

Les glissières semblent de bonne qualité : tige "inox" et glissières en aluminium + nylon ou matériau similaire pour frottement faible

Les "butées" de l'axe Z sont également le châssis de l'axe X : ces éléments ont été imprimés sur imprimante 3D.

L'extrudeuse montée partiellement et ses 2 ventilateurs (refroidir le fils en sortie de buse et le moteur d'avance de filament)

On trouve aussi le support de bobine de filament en kit.

Il y a enfin plein de vis, écrous (en quantité plus que suffisante) et quelques outils de montage

- 4 clès allen

- 1 tournevis cruciforme

- une clé plate 10-13mm

- une pince coupante

Je vous conseille d'avoir en plus :

- des vrais tournevis

- une autre clé de 13

- pince brucelle (pour mettre en place les écrous dans le châssis acrylique)

- un fer à souder (pour étamer les fils électriques)

Montage :

Pour le montage, il faut à la fois regarder :

- la notice "M-505 Manual-tranparent.pdf",

- les photos de montage pour modèle noir dans différents répertoires (frame assembly, rod assembly, ...un vrai bordel)

Attention : la plaque arrière est montée dans le mauvais sens sur le guide pour le modèle noir !!!!!!

- les photos de la machine montée du répertoire "printer pictures".

Il faut être minutieux et patient, 4 points à se méfier (à mon avis) :

- le galet de courroie d'axe Y était dans mon cas monter sans rondelle de chaque coté : trop de frottements entre les joues du galet et le chassis en plastiques : il y a des petites rondelles en surnombre qui font parfaitement l'affaire.

- Tendre les courroies juste bien (qu'elles soient droites mais pas raides).

- prévoir suffisamment de longueur (à la course maxi de la table) et pas de risque de pincement aux différents fils électriques avant de les couper à la bonne longueur.

- le montage des glissières + courroies de l'axe X peut faire forcée de trop les moteurs de l'axe Z : faire des essais et des réglages sans filament et ajouter de la graisse ou huile mécanique sur les tiges à filetage carré si besoin.

Au début mon moteur Z gauche sautait des crans : pas bon du tout pour la pièce et la machine.

Une fois ajusté et graissé : plus de problèmes.

Dans un premier temps, régler le fin de course de l'axe Z assez haut.

Et maintenant on peut brancher (et espérer que tout se passe bien...)

Vous avez tout vérifier, c'est sur ? alors branchez...

Si il n'y a pas d'explosion ou de grosse fumée noire, c'est plutôt bon signe (humour).

Machine vue sous tous les angles (après 6h de montage...)
Machine vue sous tous les angles (après 6h de montage...)
Machine vue sous tous les angles (après 6h de montage...)
Machine vue sous tous les angles (après 6h de montage...)
Machine vue sous tous les angles (après 6h de montage...)

Machine vue sous tous les angles (après 6h de montage...)

Déplacement suivant les 3 axes (sans ordinateur)

Les 5 boutons près de l'afficheur sont les 4 positions de déplacement (haut, bas, gauche pour retour, droit pour valider) et le bouton menu au milieu.

Appuyer sur le bouton du menu (oui au milieu)

Appuyer avec le bouton bas jusqu'à "position" (curseur devant) et valider avec "bouton droit"

Si vous êtes très confiant : il y a "home All" les 3 directions arrivent à leur origine (fin de course), si vous êtes moins confiants : essayer "X position Fast", puis Y puis Z puis Extruder (moteur de filament).

Réglage de l'horizontalité de la table chauffante

Cette phase est primordiale, sinon la buse peut heurter le plateau chauffant ou la pièce risque de se décoller en cours de fabrication.

Régler le niveau de la table chauffante avec le tuto "M-505 how to level hot bed.pdf"

Pour simplifier :

Visser la table chauffante à mi-course des ressorts.

Régler le "fin de course" Z pour frôler la table (fonction "Home Z") de l'afficheur (se préparer à débrancher la prise secteur en cas de problème !).

Ajuster les 4 coins (en déplacent les axes X et Y) pour que une feuille de papier classique passe juste entre la buse et la table.

Si vous avez un produit genre "freinfilet faible" (qui colle partiellement la vis dans l'écrou) : utiliser le : sinon çà se dérègle avec les vibrations.

Remarque : pour déplacer l'extrudeur (sortie du fil plastique fondu), c'est plus pratique avec le logiciel "Repetier-Host" (voir l'article Logiciels, lien plus bas) que avec les boutons de l'imprimante.

Première impression 3D (offline)

Sur la carte mémoire, il y a un exemple "TEST FILE.gcode"

Avant de l'imprimer il faut amorcer la machine avec le filament (PLA de préférence)

On va préchauffer la machine : menu /quick setting /preheat PLA (préchauffage pour du filament PLA préréglé à 210°C pour la buse et 70°C pour la table : 5 minutes environ)

Toujours pas de grosse fumée noire ? bien ....

Lorsque la buse est à température (c'est écrit sur l'afficheur) : faire entrer le fil dans le trou supérieur de l'extrudeur.

Pour aider, à coté de ce trou il y a une vis et un écrou : remonter l'écrou jusqu'à la tête de vis et appuyer sur la tête de vis : çà ouvre les mâchoires de l’entraîneur de fil.

Enfoncer le fil sans forcer, bouger le fil pour trouver le trou qui va au chauffage après l’entraîneur de fils.

Faite descendre le fils (plutôt avec la commande électrique) : menu /position/Extr. position (chez moi le bouton haut fait descendre !) jusqu'à que le fils sorte par la buse : c'est pret

Maintenant on peux imprimer

La carte mémoire est bien en place ?

menu/print file/TEST FILE.gcode et on valide (bouton droit)

Cette impression dure environ 40 minutes et donne un objet cubique de 4 cm de coté avec 4 trous sur le dessus : pot à crayons pas stable ?

Spécifications de l'imprimante Prusa I3 M-505

Les paramètres suivants sont à prendre en compte :

- Buse de 0.4mm de diamètre

- épaisseur des couches 0.2mm

- dimensions du plateau 220mm par 220mm

- vitesse moyenne de 50 mm/s

- 1 buse pour filament de 1.75mm (250°C maxi)

- je n'ai pas réussi à dépassé 80°C pour la température du plateau : ce qui est plutôt juste pour le filament en ABS.

Prochainement ; je vous expliquerais comme améliorer çà...

 

Autres articles en relation :

Partie 2 : pilotage de l'imprimantes et logiciels de création 3D

Partie 3 : Astuces pour l'utilisation de l'imprimante

 

Différentes améliorations ou petits accessoires utiles (à mon gout)

Ajout d'une rampe lumineuse

Ajout d'une prise secteur, d'un fusible et interrupteur

Amélioration du chauffage du plateau et isolation thermique de la buse

Amélioration de la buse de ventilation (Fan Duct)

Ajouter un porte outils (ça ne sert pas tous les jours mais évite de les chercher lorsqu'on en a besoin...)

Pour imprimer avec du filament souple (TPU entre autre), il est préférable de mettre cette petite pièce au niveau du moteur de l'extrudeur sinon il y a 9 chances sur 10 que le filament "déraille"

 

C'est le petit triangle blanc en sortie de la mâchoire (engrenage+galet)

C'est le petit triangle blanc en sortie de la mâchoire (engrenage+galet)

Photographies diverses :

Remarque : Ces photos proviennent des premiers essais, les impressions de la machines sont maintenant de meilleur qualité après avoir améliorer la machine (buse de ventilation entre autre) et après avoir maîtriser les paramètres d'impression (voir partie 2 et 3)

Différents essais avec des défauts qui s'améliorent avec l'apprentissage des fonctions, on peux réparer avec un petit chalumeau...
Différents essais avec des défauts qui s'améliorent avec l'apprentissage des fonctions, on peux réparer avec un petit chalumeau...
Différents essais avec des défauts qui s'améliorent avec l'apprentissage des fonctions, on peux réparer avec un petit chalumeau...

Différents essais avec des défauts qui s'améliorent avec l'apprentissage des fonctions, on peux réparer avec un petit chalumeau...

Boite en PLA pour Oscilloscope en kit (DSO138 de banggood), le fichier à imprimer vient de thingiverveBoite en PLA pour Oscilloscope en kit (DSO138 de banggood), le fichier à imprimer vient de thingiverve

Boite en PLA pour Oscilloscope en kit (DSO138 de banggood), le fichier à imprimer vient de thingiverve

Une fois que l'on a appris à se servir d'un logiciel de création 3D, il est possible de créer des formes complexes et personnalisées (http://www.thingiverse.com/thing:1494092)Une fois que l'on a appris à se servir d'un logiciel de création 3D, il est possible de créer des formes complexes et personnalisées (http://www.thingiverse.com/thing:1494092)

Une fois que l'on a appris à se servir d'un logiciel de création 3D, il est possible de créer des formes complexes et personnalisées (http://www.thingiverse.com/thing:1494092)

Pour répondre à la question de like73 : la courroie est pincée avec les pièces en forme de clavette

Pour répondre à la question de like73 : la courroie est pincée avec les pièces en forme de clavette

Cet article est retenu dans le top 30 des blogs d'imprimante 3D : cool

Cet article est retenu dans le top 30 des blogs d'imprimante 3D : cool

Voir les commentaires

Rédigé par cyril50

Publié dans #Informatique, #imprimante 3D, #Bricolage

Repost 0